Putsch au Niger : la Cedeao n’exclut pas un « recours à la force »  

0
422

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a donné un ultimatum de sept jours aux putschistes pour restaurer l’ordre constitutionnel au Niger et n’exclut pas un « recours à la force », ont décidé les chefs d’Etat de l’organisation lors d’un « Sommet spécial » ce 30 juillet 2023 à Abuja (Nigeria).

La Cedeao précise que passé cet ultimatum, toutes les voies possibles resteront ouvertes dont un « recours à la force » pour rétablir l’ordre constitutionnel. En attendant, l’instance communautaire a ordonné la suspension « immédiate » de « toutes les transactions commerciales et financières » entre le Niger et les autres Etats membres.

Le 26 juillet 2023, des militaires nigériens, réunis au sein du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) ont annoncé avoir renversé le régime du président Mohamed Bazoum dans une déclaration lue à la télévision nationale. Le chef de la garde présidentielle, le général Abdourahamane Thiani, a été désigné comme président du CNSP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici