Sanctions contre le Mali : l’U.E gèle les avoirs des leaders de la transition

0
898
Le Premier ministre de la transition malienne, Choguel Koballa Maïga.

L’Union européenne (U.E) a décidé ce vendredi 4 février 2022 de geler les avoirs de cinq autorités maliennes, dont le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga. Les personnalités sanctionnées sont accusées de compromettre la réussite de la transition politique au Mali, annonce un communiqué de Bruxelles.

En plus du premier ministre, ce gel des avoirs concerne le président du Conseil national de la transition (CNT, parlement), le colonel Malick Diaw ; le ministre de la Refondation de l’Etat, Ibrahima Ikassa Maïga ; le ministre de la Réconciliation nationale, le colonel Ismaël Wagué et Adama Ben Diarra, membre du CNT.

La décision de l’U.E porte également sur l’interdiction d’entrée sur son territoire des personnes citées. Par ailleurs, l’Union européenne interdit « aux personnes et entités de son espace de mettre des fonds à la disposition de ces cinq responsables », indique le document.    

En novembre 2021, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) avait également émis des sanctions individuelles contre les autorités de la transition, notamment le Premier ministre Choguel Maïga, pour leur retard dans l’organisation des élections.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici