Fact-checking: la papaye, le raisin et l’ananas interdits pendant la grossesse ?

Ces fruits sont considéres comme nocifs mais les spécialistes disent le contraire: photo/Ouestafnews

Ouestafnews – Depuis 2017, plusieurs sites d’informations  reprennent régulièrement l’article selon lequel la papaye, le raisin et l’ananas sont des fruits à éviter pendant la grossesse, car pouvant déformer le bébé. Est-ce vrai?

D’où vient l’information ?

Un article du site sénégalais Senepeople.com publié le 1er mars 2018 « recommande » aux femmes en état de grossesse de ne pas consommer « de papaye, d’ananas et de raisin », affirmant que ces fruits peuvent « déformer le bébé ».

Les sites Senepeople.com et Sanslimites.com ne sont pas les seuls à reprendre telle quelle cet article dont on ne connait pas l’origine.

En 2017, Netafrique.net et africa24.info, entre autres, avaient également repris l’article en question.

Cette  information serait publiée pour la première fois par le site okdakar.com. Mais même l’archiviste du web Wayback Machine n’a pas pu sortir la date de publication de cet article.

Quelles sont les arguments  présentés ?

L’auteur de l’article non signé a essayé d’apporter des explications scientifiques à sa thèse. D’abord, les papayes, en particulier « mûres et les mi-mûres» seraient riches « en latex (substance liquide, à consistance plus ou moins épaisse, produite par certaines plantes), qui est connu pour déclencher des contractions utérines».

Beaucoup de femmes,  en Sri Lanka, en Bangladesh, en Inde et au Pakistan, « l’auraient utilisé comme un abortif (un produit destiné à provoquer l’avortement) ».

Ensuite l’ananas contiendrait «du broméline (une substance extraite des tiges et racines fraîches de l’ananas) qui peut provoquer un ramollissement du col de l’utérus entrainant un accouchement précoce».

Enfin, le raisin renfermerait «une quantité élevée de resveratrol (présent dans certains fruits comme les raisins mûrs ou les cacahuètes » et  pourrait « provoquer une toxicité pour la mère», ajoute l’auteur de l’article.

Quelles sont les preuves scientifiques ?

Contacté par Ouestafnews, Dr Cheikh Sadibou Dieng, nutritionniste à l’Hôpital Principal de Dakar, a soutenu le contraire.

 «Ces fruits sont très riches en oligo-éléments et en vitamines et minéraux », a dit Dr Dieng.

 Il a conseillé aux femmes enceintes d’en prendre, précisant n’avoir «jamais vu d’effets contraires par rapport aux vertus de ces fruits».

Ces fruits sont également riches en fer, en cuivre et en zinc. Le fer, le cuivre, et le zinc, sont des oligo-éléments, c’est-à-dire toutes des molécules indispensables qui contiennent du fer, du zinc et du cuivre.

Pour être en bonne santé, l’on a besoin d’un apport quotidien d’environ 30 mg de fer, 14 mg de zinc et 2 mg de cuivre.

Le site du magazine spécialisé en santé « naitreetgrandir » consulté par Ouestafnews renseigne que les vitamines et minéraux dont l’acide folique, le fer, le calcium et la vitamine D « jouent un rôle de premier plan au cours de toutes les étapes de la croissance de l’embryon et du fœtus. »

Les recommandations de l’OMS

Pour sa part, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à travers un rapport bisannuel publié en septembre 2016, indique que la grossesse nécessite « un régime sain qui comprend un apport énergétique, en protéines, vitamines et sels minéraux».

Afin d’avoir cet apport en énergie, la femme enceinte doit consommer des légumes verts et orangés, de la viande, du poisson, des légumineuses, des noix, des céréales complètes et des fruits.

Résultat : ces fruits ne sont pas nocifs à la santé de la femme enceinte

Une  information publiée pour la première fois par le site okdakar.com et  reprise par plusieurs sites d’informations annonce que la papaye, le raisin et l’ananas sont des fruits à éviter pendant la grossesse.

Contacté par Ouestafnews, Dr Cheikh Sadibou Dieng nutritionniste soutient que ces fruits sont très riches en oligo-éléments et en vitamines et minéraux et conseille leur consommation aux femmes enceintes.

L’OMS conseille pour les soins prénatals de consommer des légumes verts et orangés, de la viande, du poisson, des légumineuses, des noix, des céréales complètes et des fruits.

A la lumière de tous ces éclairages, nous pourrons dire que cette information est fausse.

AC/ad

PARTAGER