Mali : le dialogue national prolonge la transition 

0
187
Cette décision devrait permettre au chef de la junte, le colonel Assimi Goïta (centre), de se présenter à une éventuelle élection présidentielle au Mali ./Photo-capture d’écran-Ouestaf News.

Les participants au « dialogue inter-Maliens » ont recommandé le 10 mai 2024 une prolongation de la transition de deux à cinq ans » pour sortir de la crise sécuritaire et politique, rapporte l’Agence France presse (AFP). Ils entendent également « susciter la candidature du colonel Assimi Goïta à la prochaine élection présidentielle », a déclaré le rapporteur du comité de pilotage des consultations, Boubacar Sow, cité par la même source.

Cette décision devrait permettre au chef de la junte, Assimi Goïta, de se maintenir au pouvoir à partir de fin mars 2024, date initiale de la fin de la transition.

A la clôture de cette rencontre qui a duré une semaine, le président Assimi Goïta, chef de la junte qui a pris le pouvoir en août 2020, a lui-même recommandé aux organes de la transition « de prendre les dispositions qui s’imposent pour la mise en œuvre diligente » de ces propositions. 

Ces consultations nationales ont été boycottées par une grande partie de l’opposition politique malienne.

Les militaires s’étaient engagés à rendre le pouvoir aux civils à partir de mars 2024 à l’issue de deux ans de transition. En septembre 2023, l’élection présidentielle qui devait avoir lieu les 4 et 18 février 2024 avait été reportée par anticipation pour diverses raisons, notamment « techniques ».   

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici