Niger: Mohamed Bazoum perd son immunité présidentielle

0
208
Le président Mohamed Bazoum, renversé le 26 juillet 2023.

La Cour d’Etat, juridiction créée par la junte militaire au pouvoir depuis juillet 2023, a prononcé le 14 juin 2024 la levée de l’immunité de l’ancien président nigérien Mohamed Bazoum, rapporte Radio France internationale (Rfi).

Mohamed Bazoum, renversé par un coup d’Etat en juillet 2023 dirigée par le général Abdourahamane Tiani, est désormais passible d’un jugement devant un tribunal militaire pour répondre à certaines accusations dont la haute trahison, l’apologie du terrorisme, l’atteinte à la sureté de l’Etat.  

Détenu par la junte militaire, l’ex-président du Niger est toujours en résidence surveillée. Depuis le putsch, Mohamed Bazoum refuse toujours de démissionner de ses fonctions de président de la République du Niger. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici