Putsch en Guinée : la Francophonie suspend Conakry de ses instances

0
824

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a décidé ce jeudi 16 septembre 2021 de la suspension de la Guinée de l’organisation, suite au putsch du 5 septembre dans le pays, annonce un communiqué parvenu à Ouestaf News.

« Dans la résolution adoptée à l’unanimité, le CPC (Conseil permanent de la Francophonie) a condamné fermement ces événements et décidé, conformément aux dispositions de la Déclaration de Bamako, de suspendre la République de Guinée de la Francophonie », explique la note. Toutefois, l’OIF maintient « ses programmes de coopération multilatérale francophone, notamment ceux en soutien au processus de rétablissement de l’ordre constitutionnel et démocratique ».

Le Conseil a également appelé « à la mise en place d’un gouvernement de transition conduit par des civils » et « d’une transition consensuelle et inclusive visant à rétablir l’ordre constitutionnel et démocratique dans les meilleurs délais ». Le CPC a également exigé du Comité national du rassemblement et du développement (Cnrd) la libération « immédiate et sans condition » du président Alpha Condé, tout en invitant la junte militaire à la préservation de son « intégrité physique et au respect des droits et libertés fondamentales de tous ».

Le 5 septembre, les éléments des forces spéciales de Guinée, menés par le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, ont renversé le président Alpha Condé, dissout les institutions et suspendu la Constitution. Le président guinéen, 83 ans, a été réélu en octobre dernier pour un troisième mandat de cinq ans à la suite d’une réforme constitutionnelle critiquée par l’opposition. Plusieurs dizaines de personnes sont mortes dans les violences liées au scrutin présidentiel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here